Le nu dans l’histoire de l’art

Modele Vivant a Quebec

Le nu dans l’histoire de l’art

Les artistes de l’Antiquité voyaient le corps humain nu comme le parfait reflet de l’ordre divin. Au Moyen Âge, l’érotisme émanant d’un corps nu était considéré comme un péché. En 1866, Courbet fit scandale avec sa représentation détaillée d’un entrejambe féminin. Ulf Küster raconte l’évolution du nu dans l’histoire de l’art, de l’Antiquité à l’art contemporain.

L'art nu
L’art nu

L’histoire de l’art est celle de la réflexion de l’homme sur lui-même. L’homme visible, authentique, « pur », est l’homme nu, et l’histoire du nu est en grande partie celle d’une interrogation : l’homme peut-il être son propre objet de questionnement artistique ? Entièrement et sans réserve ? En allemand, le nu dans l’art est désigné par le terme « Akt », du latin « actus », qui signifie action, mouvement. En effet, l’un des problèmes récurrents des arts plastiques, somme toute des plus banals, est…

Voir l’article original 713 mots de plus

Publicités

2 réflexions sur “Le nu dans l’histoire de l’art

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s