A celui que j’aime

Puisque tu sais tout de moi

mes imperfections, mes défauts, mes erreurs et toutes les horreurs de ma vie

demande-toi s’il est sain de me confier ton coeur. Ne me berce pas d’illusions

Les années ne font pas rempart aux déceptions profondes et j’en ai trop connu

pour en supporter d’autres. Chaque mouvement d’horloge nous rapproche du néant

mais je veux bien y sombrer dès maintenant si tu dois t’en aller. Je te suivrai partout.

Je ne veux plus que tu t’éloignes. Je suis une plante parasite qui se nourrit de ta sève

et ne peut survivre que par toi. L’âge n’y fait rien ou, peut-être, si… le coeur devient plus perméable

aux qualités de l’Etre aimé, plus indulgent envers les petits travers et les gros défauts.

J’ai deviné tous les tiens, même ceux que tu voudrais encore me cacher

Peut-être ne te l’ai-je pas assez dit depuis toutes ces années?.JE T’AIME pour l’Eternité.!

4 réflexions sur “A celui que j’aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s