Lorsque mes yeux se fermeront à tout jamais,

je veux garder l’image du doux et tendre rêveur, rattrapé par les ans, qui loin de moi et si proche pourtant, a fait de ma vie un chemin de lumière. A quoi pense-ton au moment de passer dans une autre dimension, sinon à ceux qu’on laisse derrière soi ? J’ai côtoyé les Enfers, mais ils n’ont pas voulu de moi. « Trop tôt, disaient-ils , reviens dans quelques années…Tu retrouveras ici bon nombre de tes amis qui ont souffert tout comme toi et  qui attendront le temps qu’il faudra ». Me voilà rassurée et je prends mon mal en patience.J’attendrai que le visage aimé se parchemine. Bien sûr, j’ai tout le temps de préparer mon départ. Bien sûr ?? pas vraiment. J’y songe beaucoup dès à présent…

Publicités

Une réflexion sur “Lorsque mes yeux se fermeront à tout jamais,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s