L’industrie touristique et hôtelière en baisse : la faute aux salauds de pauvres

Résistance Inventerre

Siné Mensuel – juillet/août 2014 – Isabelle Alonso
Difficile d’obtenir des statistiques précises, tant les critères peuvent être variables, mais les gazettes s’accordent sur un point : le nombre de Français qui ne partent pas du tout en vacances augmente chaque année. Que le gueux, n’ait plus les moyens de son camping, c’est le jeu, ma pauvre Lucette, mais c’est que ça génère du manque à gagner pour l’industrie touristique et hôtelière. Et là, ça coince.
La presse le dit, le gouvernement le répète, la France n’est pas compétitive. Dans la course mondialiste, ses pauvres ne sont pas encore assez pauvres. Leur travail coûte un œil. Leur chômedu, la eau du cul. Quant aux retraités, ils s’entêtent à survivre, comme si on avait les moyens d’entretenir des subclapotants.
La pensée dominante martelée en continu sur les chaînes d’info est formelle. Cheminots, intermittents, assurés sociaux et autres assistés abusent de leurs…

Voir l’article original 166 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s