Planète – Que faire des « OGM cachés » ?

Résistance Inventerre

LE MONDE | 25.04.2016
Vous connaissiez « les OGM », il va désormais falloir vous familiariser avec « les OGM cachés ».
Jusqu’à présent, les choses étaient assez simples : pour produire un OGM, un gène étranger (un « transgène ») était introduit dans un organisme, de manière à le pourvoir de certaines propriétés, et l’affaire était faite. Les autorités de régulation, les militants écologistes, les semenciers, les agrochimistes, vous et moi, tout le monde était d’accord. Depuis le milieu des années 1990, la technique d’obtention des nouvelles variétés végétales structurait commodément le débat : d’un côté « les OGM » (infamie pour les uns, panacée pour leurs adversaires) et de l’autre, tout le reste.

4907937_6_0aec_culture-de-mais-transgenique-a-chappes-le-20_f670107eda52230812b5689befd2ad78

Culture de maïs transgénique à Chappes le 20 mai 2014. SANDRA LAFFONT / AFP
Dans un proche avenir – en réalité, dès à présent –, les choses risquent de ne plus être aussi simples. La ligne de démarcation entre « OGM » et « non-OGM » menace de…

Voir l’article original 735 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s