Les noms

Le ciel de Leyenda

classe-enfants

Les noms nous gardent le portrait de ceux qui les ont les premiers portés.

Plaute avait le pied plat, Nason, un gros nez, Nason une grosse lèvre, Boccace, une grande bouche et Albinus était blanc.

Lucius était né à l’aube; Aurore à l’aurore et Agrippa s’était présenté les pieds en avant.

Félibien est une invocation de la mère pour son enfant : Fais lui bien ! Il en est de même de Bentivoglio.

Dieudonné, Dieudé, Adeodat, Amédée sont des actions de grâces rendues à Dieu.

Quinefault et Quinement indiquent la sincérité. Vermond et Pharamond indiquent aussi des bouches véridiques.

Lechat et Lecat dans notre langue est synonyme de Caton, et Quatremains, Quatromme révèlent chez un ancêtre une grande force, ou une grande activité.

Couturier rappelle non pas un tailleur, mais un cultivateur, un maraîcher. Il vient de cultura, marais.

« Gazette historique française. » Paris, 1918.
Illustration : Albert Anker.

View original post

Publicités

Une réflexion sur “Les noms

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s