Des océans très chauds auraient accéléré l’évolution de la vie

Blog Archipel des Sciences

Des réactions dite de désamination des bases de l’ADN provoquent chaque jour des erreurs dans le code génétique. Certaines sont corrigées mais d’autres non, conduisant la vie sur de nouveaux chemins. L’une de ces réactions s’est avérée extrêmement sensible à la température. D’où l’hypothèse qu’il y a des milliards d’années, quand les océans étaient bien plus chauds qu’aujourd’hui, le taux de mutation était des milliers de fois plus important, à même de générer une évolution rapide.

On ne sait toujours pas comment, où ni quand est apparue la vie sur Terre, même si des variantes de l’expérience initiale de Stanley Miller aient ouvert des pistes intéressantes. Le problème est d’autant plus complexe qu’il est triple et ressemble, par certains côtés, à celui de l’œuf et de la poule. En effet, les cellules vivantes requièrent tout à la fois un système pour porter et gérer de l’information, en l’occurrence de l’ADN…

View original post 573 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s