Arts du sud au nord du bidonville

Passeurs d'hospitalités

C’est un jugement du tribunal administratif de Lille qui avait sauvé de la destruction les lieux collectifs de la partie sud du bidonville de Calais, estimant que la légalité de l’arrêté préfectoral était douteuse en ce qui les concernait, et devait faire l’objet d’un jugement sur le fond. Dans l’attente de celui-ci, ils ont donc subsisté après les destructions du mois de mars.

Parmi eux, l’école d’art, créée en lien avec le collectif d’artistes Art in the Jungle, qui accueillait des ateliers d’art et d’artisanat, des cours de français, une petite bibliothèque.

Mais le 14 août un incendie a détruit ce que les bulldozers préfectoraux avaient épargné : l’école a brûlé avec les dernières cabanes qui l’entouraient.

http://www.nordlittoral.fr/faits-divers/calais-un-incendie-ravage-une-ecole-et-des-habitations-de-ia0b0n335835

Depuis, une grande tente a remplacé la cabane qui servait d’école, mais la police détruit les tentes des gardiens, cette douzaines de personnes qui vivaient à côté, dont les cabanes avaient…

View original post 161 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s