Un mort à Norrent-Fontes

Des drames qui auraient pu être évités avec une autre politique

Passeurs d'hospitalités

Un exilé est mort mardi soir à l’hôpital des suites de ses blessures. Il avait été passé à tabac au cours de la nuit de lundi à mardi dans le campement de Norrent-Fontes par des passeurs auxquels il avait à plusieurs reprises tenu tête. Un de ses mais qui a essayé de lui porter secours a également été blessé. Quatre des agresseurs ont été arrêtés depuis. Il avait 26 ans.

La préfecture diffuse une version fausse des événements, reprise par certains médias sans vérification. Il se serait agit d’une bagarre inter-ethnique un soir de beuveries. Tentative d’entretenir les préjugés racistes pour justifier la destruction du campement, pour l’instant bloquée par le jugement du tribunal de Béthune.

Il s’agit du seizième décès connu à la frontière britannique depuis le début de l’année. Le 10 février, le corps d’un exilé afghan disparu depuis plusieurs jours a été retrouvé dans le…

View original post 323 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s